6 mars 2015 : Reconnaissance de la direction de l'Unité Economique et Sociale en excluant SOPRA GMT et à partir du 6 mars 2015 : Quelles conséquences pour les tous les salariés et spécialement les 2500 salariés de SOPRA STERIA I2S

La direction a signé avec quelques syndicats une reconnaissance de l'UES le 6 mars 2015 en étendant le périmètre conformément à notre demande depuis août 2014 et notre déclaration d'UES SOPRA STERIA auprès du Tribunal le 5 novembre 2014.

La direction veut par cet accord non-opposable à notre syndicat ni à la justice saisi antérieurement :

- empêcher la constatation de l'UES SOPRA STERIA à la date du 5 novembre 2014 (ceci permet de conserver les accords d'entreprise applicables et les droits des salariés par établissement peu importent les filialisations d'activité et les fusions absorptions d'entreprise)

- empêcher la constatation d'appartenance de SOPRA STERIA I2S à cette UES depuis le 5 novembre 2014 (ceci permet de garder aux salariés d'I2S au-delà du 1er janvier 2015 leurs accords d'entreprises applicables en 2014, leurs comités d'établissement, leurs prestations sociales en vacances et en subvention, leurs représentants du personnel, leurs CHSCT ...)

Lire la suite...


27 février 2015 : Pour 300 salariés déjà, c'est La Porte, salariés SOPRA STERIA, faut-il réagir et comment ?

Voir le Tract : pour 300 salariés déjà, c'est La Porte

Selon notre analyse, la direction ne consulte pas le CHSCT ni le Comité d’Entreprise concernant les réorganisations majeures et la restructuration opérée actuellement et qui inclue plusieurs dizaines de mutations, de suppressions de postes et de nombreux départs de salariés en Inter-contrat ou insuffisamment « facturables » par la direction. 

Le « SO WHAT » de la direction, est favorisé par ses capacités à diviser les syndicats allant jusqu’à dominer quelques fayots qu’elle télécommande par le petit doigt par sms ou par un petit signe ! Méfiez-vous. 

Certains salariés semblent être licenciés pour des motifs fallacieux comme un manque de motivation pressentie ou un refus de mission supposé … Bien entendu, la justice tranchera lorsque les salariés sont assistés par nos représentants. Pour le syndicat AVENIR, ces injustices doivent être sanctionnées. 

Lire la suite


20 février 2015 : Décision du Tribunal d'Instance de Versailles concernant l'UES SOPRA-STERIA et l'organisation des élections : Le Tribunal estime devoir attendre les négociations convoquées et démarrées après la première audience par la direction.

A la lecture du jugement, les salariés pourront constater les arguments de notre syndicat AVENIR sopra steria, de la CFDT et de SUD SOLIDAIRES qui ont demandé à la justice de statuer sans attendre et ne pas permettre à l'employeur de retarder davantage votre droit à l'élection de vos représentants.

Un syndicat a étonné par sa position, le jugement a consigné et vous pourrez le constater Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Les bons comptes font les bons amis : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

La direction a obtenu un sursis de la justice mais qui ne pourra pas longtemps.
Le syndicat AVENIR sopra steria va faire valoir vos droits.
En effet, ça chauffe de partout en raison des départs multiples des salariés.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


2 février 2015 : à l'audience du Tribunal d'Instance de Versailles la CGT crée la surprise en soutenant la demande de sursoit à statuer effectuée par l'employeur

Le syndicat AVENIR sopra steria a fait valoir vos droits ainsi que les syndicats CFDT et SUD SOLIDAIRES.

Laisser les 2500 salariés de SOPRA STERIA I2S sans représentants des salariés si comité d'entreprise ne peut attendre la bon volonté de l'employeur de finaliser une négociation d'autant plus que l'expérience le montre.

L'appui de la CGT à la demande de sursoit à statuer de l'employeur à l'audience sera consigné dans le jugement à intervenir qui sera communiqué aux salariés. C'est aux salariés que la CGT devra fournir les explications.

Les salariés SOPRA STERIA I2S savent sur quels syndicats ils peuvent compter.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


13 janvier 2015 : Audience au Tribunal d'Instance de Versailles concernant l'UES SOPRA-STERIA et l'organisation des élections

Était présents :

  • Notre syndicat AVENIR sopra-steria, demandeur de l'UES déclarée au Greffe le 5 novembre 2014 et des élections des représentants du personnel, via notre avocat - Cabinet Michel HENRY,

  • 5 représentants syndicaux du syndicat AVENIR sopra-steria

  • Le syndicat CGT, représenté par son avocat, Cabinet HAMOUDI

  • Le syndicat CFDT représenté par le délégué syndical central

  • Le syndicat TRAIDUNION représenté par son président

  • Le syndicat SUD-SOLIDAIRES représenté par le délégué syndical muni de pouvoir

  • Les sociétés de l'UES sopra-steria, représentés par Maître JOURDE

Les débats :

Lire la suite...